All Articles

Accel World - アクセル・ワールド

Accel world (アクセル・ワールド) est une light novel écrite par Reki Kawahara et illustrée par HIMA.

Merci Wikipedia, mais aujourd’hui, on va s’intéresser plutôt à l’anime adapté par Sunrise (Gundam, Nicky Larson, Code Geass…) qui est tiré de cette light novel. J‘inaugure donc ce premier article de la catégorie anime qui a pour but de vous en faire découvrir. Et plutôt que d’énoncer une énième fois des grands classiques comme Bleach, Fullmetal Alchemist et j’en passe, je préfère m’attarder sur les nouveautés et les bonnes découvertes. J’essaierai d’avoir un regard objectif pour d’abord expliquer la trame de l’histoire et les autres composantes mais pour ce qui est de l’avis à la fin de l’article, il est purement personnel, vous pouvez très bien être en désaccord avec moi. Sur ce, commençons !

L’histoire se passe en 2046, bien que le cadre reste très contemporain. En effet, la seule différence que l’on peut noter c’est la présence de “Neuro-linker”, technologie intégrée au corps placée au niveau du cou. On peut ainsi apprécier la réalité augmentée qui y est liée et interagir avec des mondes virtuels. Le personnage principal Haruyuki Arita est petit et bedonnant (ce qui est assez rare par rapport à ce que j’ai déjà vu). Il a peu d’estime de lui-même et se réfugie pendant son temps libre dans un monde virtuel.

Du jour au lendemain, Kuroyuki-hime (fille très populaire bien évidemment) lui propose un programme, le “Brain Burst” qui permet d’effectuer des accélérations afin de ralentir le temps réel. Seulement, la vie n’est pas rose, puisqu’il doit combattre les autres possesseurs de ce programme avec son avatar virtuel pour récupérer les fameux points qui sont consommés lors de ces accélérations. Tomber à 0 point provoque la désinstallation du programme et l’impossibilité de le récupérer (et donc d’accélérer). S’invite aussi le passé de Kuroyuki-hime qui est loin d’être gentillet, qui désire passer au niveau supérieur pour atteindre le niveau 10 et rencontrer le concepteur du jeu.

Je me suis lancé dans cet anime sans vraiment le vouloir et j’ai été agréablement surpris. Le déroulement est ponctué d’humour (qui n’est pas omniprésent) et je trouve personnellement que l’histoire est assez originale, bien qu’elle garde quelques clichés que l’on retrouve dans beaucoup de mangas. Je conseille vivement, la série n’est pas terminée mais elle comportera 24 épisodes ce qui en soit n’est pas excessif. 😉

L’anime est disponible en simulcast chez Wakanim, bien que les premiers épisodes soient devenus payants. Des jeux vidéo sont déjà prévus, surprenant compte tenu de l’âge de la série.

Voilà qui est pour le résumé global et mon avis, j’espère que ça vous a donné envie de connaître cet anime et je vous dis à la prochaine. :)

Published 18 Jul 2012